Citations soulager

“ Partout et toujours, cherche sans te lasser le remède qui soulage, sème l'espoir : ça vivifie et ton amour peut faire des miracles. ”

[ Soeur Emmanuelle ]
Ma note : 
Note moyenne : 3.97/5
“ A raconter ses maux, souvent on les soulage. ”

[ Pierre Corneille ]
Ma note : 
Pas de note
“ Un ami malheureux est plus propre qu'un autre à soulager les peines que nous éprouvons. ”

[ Fénelon ]
Ma note : 
Pas de note
“ Le vrai moyen d'adoucir ses peines est de soulager celles d'autrui. ”

[ Madame de Maintenon ]
Ma note : 
Pas de note
“ Tout mortel se soulage à parler de ses maux. ”

[ André Chénier ]
Ma note : 
Pas de note
Vivre est une maladie dont le sommeil nous soulage toutes les seize heures. ”

[ Chamfort ]
Ma note : 
Pas de note
“ Celui à qui la souffrance est épargnée doit se sentir appelé à soulager celle des autres. ”

[ Albert Schweitzer ]
Ma note : 
Pas de note
Guérir parfois, soulager souvent, consoler toujours. ”

[ Dicton ]
Ma note : 
Pas de note
Douces ou amères, les larmes soulagent toujours. ”

[ Alfred de Musset ]
Ma note : 
Pas de note
“ Les consciences se soulagent comme des ventres. ”

[ Georges Bernanos ]
Ma note : 
Pas de note
“ L'amitié donne son lustre à la prospérité, et soulage en partageant les fardeaux de l'adversité. ”

[ Cicéron ]
Ma note : 
Pas de note
“ Un satiriste est un homme qui a tellement la chair de poule face aux horribles et incongrus aspects de notre société qu'il ressent le besoin de l'exprimer le plus brutalement et crûment possible afin d'être soulagé. ”

[ John Dos Passos ]
Ma note : 
Pas de note
“ Une bonne publicité devrait ressembler à un bon sermon ; elle ne doit pas seulement soulager les affligés, mais elle doit aussi affliger les satisfaits. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. ”

[ Publius Syrus ]
Ma note : 
Pas de note
“ Quand on est soi-même en enfer, cela peut soulager de faire des excursions dans l'enfer des autres. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Je n'écris pas pour laisser quelque chose derrière moi, mais pour soulager ma souffrance. ”

[ Gao Xingjian ]
Ma note : 
Pas de note
“ On pleure infiniment plus en son coeur que dans les yeux ou sur les joues. Les larmes du dedans rongent. Les autres, paraît-il, soulagent plutôt qu'elles ne rongent. ”

[ Yves Thériault ]
Ma note : 
Pas de note
“ Le mépris vaut mieux que la pitié au malheur qu'on ne soulage pas. ”

Ma note : 
Pas de note
Seule la volonté soulage, qu'elle soit divine, charnelle, ou simplement intellectuelle. ”

[ Thérèse Tardif ]
Ma note : 
Pas de note
Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours. ”

[ Louis Pasteur ]
Ma note : 
Pas de note
“ Le vin console les tristes, rajeunit les vieux, inspire les jeunes, soulage les déprimés du poids de leurs soucis. ”

[ Lord Byron ]
Ma note : 
Pas de note
“ L'écriture ne soulage guère. Elle retrace, elle délimite. Elle introduit un soupçon de cohérence, l'idée d'un réalisme. ”

[ Michel Houellebecq ]
Ma note : 
Pas de note
“ La télévision, c'est l'anti-spectacle. Remarquez : ça permet aux grincheux de se soulager. ”

[ Francis Blanche ]
Ma note : 
Pas de note
“ Les réducteurs de têtes prétendent soulager la migraine. ”

[ Roland Topor ]
Ma note : 
Pas de note
“ Je suis tellement angoissé que, quand le pire arrive, j'en suis presque soulagé. ”

[ Jean Chalon ]
Ma note : 
Pas de note
“ Les hommes ont inventé le livre pour soulager leur mémoire. Ce qu'ils déposent dans les livres, c'est ce qu'ils veulent conserver. ”

[ Georges Duhamel ]
Ma note : 
Pas de note
“ Un premier roman, c'est souvent une gueule de bois soulagée par la syntaxe. ”

[ Eric Neuhoff ]
Ma note : 
Pas de note
“ La charité a toujours soulagé la conscience des riches, bien avant de soulager l'estomac du pauvre. ”

[ Alfred Sauvy ]
Ma note : 
Pas de note
“ Ils ont donné aux pères une grande autorité sur leurs enfants. Rien ne soulage plus les magistrats ; rien ne dégarnit plus les tribunaux ; rien, enfin, ne répand plus de tranquillité dans un état. ”

[ Charles de Secondat Montesquieu ]
Ma note : 
Pas de note
“ C'est le soir qui soulage Les esprits que dévore une douleur sauvage, Le savant obstiné dont le front s'alourdit, Et l'ouvrier courbé qui regagne son lit. ”

[ Charles Baudelaire ]
Ma note : 
Pas de note

Autres thèmes


Autres thèmes