Citations de Voltaire

“ La loi naturelle est l'instinct qui nous fait sentir la justice. ”
“ La politique est le premier des arts et le dernier des métiers. ”
“ L'homme est pour l'action, comme le feu tend en haut et la pierre en bas. ”
“ N'est-il pas honteux que les fanatiques aient du zèle et que les sages n'en aient pas ? ”
“ J'ai fait un peu de bien, c'est mon meilleur ouvrage. ”
“ La grande affaire et la seule qu'on doive avoir, c'est de vivre heureux. ”
“ Le premier pas, mon fils, que l'on fait dans le monde Est celui dont dépend le reste de nos jours. ”
“ L'univers m'embarrasse et je ne puis songer que cette horloge existe et n'ait pas d'horloger. ”
“ Si Dieu n'existait pas, il faudrait l'inventer. ”
“ Rien ne se fait sans un peu d'enthousiasme. ”
“ Un jour, tout sera bien, voilà notre espérance Tout est bien aujourd'hui, voilà l'illusion. ”
“ L'espèce humaine est la seule qui sache qu'elle doit mourir. ”
Dieu n'a créé les femmes que pour apprivoiser les hommes. ”
“ L'intérêt que j'ai à croire une chose n'est pas une preuve de l'existence de cette chose. ”
“ C'est un poids bien pesant qu'un nom trop tôt fameux. ”
“ Il vaut mieux hasarder de sauver un coupable que de condamner un innocent. ”
“ Quiconque est soupçonneux invite à le trahir. ”
“ Chaque science, chaque étude, a son jargon inintelligible, qui semble n'être inventé que pour en défendre les approches. ”
“ Si l'homme était parfait, il serait Dieu. ”
“ Toujours du plaisir n'est pas du plaisir. ”
“ Les hommes sont des insectes se dévorant les uns les autres sur un petit atome de boue. ”
Heureux qui jouit agréablement du monde ! Plus heureux qui s'en moque et qui le fuit ! ”
“ On doit des égards aux vivants ; on ne doit aux morts que la vérité. ”
“ Quand je vous aurai bien répété que la vie est un enfant qu'il faut bercer jusqu'à ce qu'il s'endorme, j'aurai dit tout ce que je sais. ”
Dieu nous a donné le vivre ; c'est à nous de nous donner le bien vivre. ”
“ On peut, sans s'avilir, s'abaisser sous les dieux, les craindre et les servir. ”
“ Les abus invétérés ne se corrigent qu'avec le temps. ”
“ La plupart des bons mots sont des redites. ”
“ Un proverbe n'est pas une raison. ”
“ Il n'est point de grand conquérant qui ne soit grand politique. Un conquérant est un homme dont la tête se sert, avec une habileté heureuse, du bras d'autrui. ”
“ Le meilleur gouvernement est celui où il y a le moins d'hommes inutiles. ”
“ Il n'y a que les ouvriers qui sachent le prix du temps ; ils se le font toujours payer. ”
“ Ceux qui cultivent sur une terre fertile ont un grand avantage sur ceux qui l'on défrichée. ”
“ Pour avoir quelque autorité sur les hommes, il faut être distingué d'eux. Voilà pourquoi les magistrats et les prêtres ont des bonnets carrés. ”
“ Je compterais plus sur le rôle d'un homme espérant une grande récompense que sur celui d'un homme l'ayant reçue. ”
“ L'éducation développe les facultés, mais ne les crée pas. ”
“ S'il fallait choisir, je détesterais moins la tyrannie d'un seul que celle de plusieurs. Un despote a toujours quelques bons moments ; une assemblée de despotes n'en a jamais. ”
“ Je suis comme les petits ruisseaux ; ils sont transparents parce qu'ils sont peu profonds. ”
“ C'est n'être bon à rien de n'être bon qu'à soi. ”
Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. ”
“ Il ne dépend pas de nous de n'être pas pauvres, mais il dépend toujours de nous de faire respecter notre pauvreté. ”
“ Il n'y a rien de plus ridicule qu'un médecin qui ne meurt pas de vieillesse. ”
“ Le prudent se fait du bien, le vertueux en fait aux autres. ”
“ Le seul moyen d'obliger les hommes à dire du bien de nous, c'est d'en faire. ”
“ On peut juger du caractère des hommes par leurs entreprises. ”
“ Plus les hommes seront éclairés, et plus ils seront libres. ”
“ Presque toujours les choses qu'on dit frappent moins que la manière dont on les dit. ”
Aimez qui vous aime. ”
“ Ce n'est pas l'amour qu'il fallait peindre aveugle, c'est l'amour-propre. ”
“ La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison. ”
“ L'oreille est le chemin du coeur. ”
“ On aime mieux son égal que son maître. ”
“ On ne fait pas de nouvelles découvertes dans le coeur humain. ”
“ Le secret d'ennuyer est celui de tout dire. ”
“ Les beaux esprits se rencontrent. ”
“ Si l'on n'imprimait que l'utile, il y aurait cent fois moins de livres. ”
“ Je plains l'homme accablé du poids de son loisir. ”
“ Souvent le désespoir a gagné des batailles. ”
“ Il faut rougir de commettre des fautes et non de les avouer. ”
“ Il vaut mieux tard que mal, et cela en tout genre. ”
“ La douleur est aussi nécessaire que la mort. ”
“ Qui ne sait compatir aux maux qu'il a soufferts ! ”
“ Le présent accouche, dit-on, de l'avenir. ”
“ Plus on a médité, plus on est en état d'affirmer qu'on ne sait rien. ”
“ L'amitié d'un grand homme est un bienfait des dieux. ”
“ Ce qui m'a dégoûté de la profession d'avocat, c'est la profusion de choses inutiles dont on voulut charger ma cervelle. Au fait ! est ma devise. ”
“ Rien n'est plus aisé à faire qu'un mauvais livre, si ce n'est une mauvaise critique. ”
“ Les hommes en général ressemblent aux chiens qui hurlent quand ils entendent de loin d'autres chiens hurler. ”
“ Un livre n'est excusable qu'autant qu'il apprend quelque chose. ”
“ L'instant où nous naissons est un pas vers la mort. ”
“ Que conclure à la fin de tous mes longs propos ? C'est que les préjugés sont la raison des sots. ”
“ En tout temps, en tous lieux, le public est injuste. ”
“ Les compliments sont le protocole des sots. ”
“ La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme. ”
“ Les rivières ne se précipitent pas plus vite dans la mer que les hommes dans l'erreur. ”
“ Les faiblesses des hommes font la force des femmes. ”
“ On parle toujours mal quand on n'a rien à dire. ”
“ Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire ; elles le submergent quelquefois, mais sans elles il ne pourrait voguer. ”
“ L'amour-propre est un ballon gonflé de vent dont il sort des tempêtes quand on y fait une piqûre. ”
“ Nous cherchons tous le bonheur, mais sans savoir où, comme les ivrognes qui cherchent leur maison, sachant confusément qu'ils en ont une. ”
“ Les calomniateurs sont comme le feu qui noircit le bois vert, ne pouvant le brûler. ”
“ La crainte suit le crime, et c'est son châtiment. ”
“ Pour la plupart des hommes, se corriger consiste à changer de défauts. ”
“ On ne peut désirer ce qu'on ne connaît pas. ”
“ L'esprit est tout le contraire de l'argent ; moins on en a, plus on est satisfait. ”
“ Il n'y a point de hasard. ”
“ Si Dieu nous a faits à son image, nous le lui avons bien rendu. ”
“ Le monde ressemble à une vieille coquette qui déguise son âge. ”
“ Nous respectons plus les morts que les vivants. Il aurait fallu respecter les uns et les autres. ”
“ Il n'y a aucun pays de la terre où l'amour n'ait rendu les amants poètes. ”
“ La lecture agrandit l'âme, et un ami éclairé la console. ”
“ Chaque profession a un vice et un danger qui lui sont attachés. ”
“ Le temps adoucit tout. ”
“ Les hommes abreuvés de liqueurs fortes ont tous un sang aigri et adulte qui les rend fous en cent manières différentes. ”
“ Les Grecs ont écrit tant de phrases et si peu de choses. ”
“ L'enthousiasme est une maladie qui se gagne. ”
“ C'est à celui qui domine sur les esprits par la force de la vérité, non à ceux qui font les esclaves par la violence, que nous devons nos respects. ”
“ Les superstitieux sont dans la société ce que les poltrons sont dans une armée : ils ont, et donnent des terreurs paniques. ”
“ La poésie est une espèce de musique : il faut l'entendre pour en juger. ”
“ La vertu s'avilit à se justifier. ”