Citations de Paul Valéry

“ Un chef est un homme qui a besoin des autres. ”
“ Un homme compétent est un homme qui se trompe selon les règles. ”
“ Les hommes se distinguent par ce qu'ils montrent et se ressemblent par ce qu'ils cachent. ”
“ De ce qui occupe le plus, c'est de quoi l'on parle le moins. Ce qui est toujours dans l'esprit, n'est presque jamais sur les lèvres. ”
“ La faiblesse de la force est de ne croire qu'à la force. ”
“ Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien. ”
“ Le goût est fait de mille dégoûts. ”
“ C'est parfois une épine cachée et insupportable que nous avons dans la chair qui nous rend difficiles et durs avec tout le monde. ”
“ Ce qui est le meilleur dans le nouveau est ce qui répond à un désir ancien. ”
“ Ce sont les questions qui font le philosophe. ”
“ Le poème, cette hésitation prolongée entre le son et le sens. ”
“ La politique est l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. ”
“ L'homme est absurde par ce qu'il cherche, grand par ce qu'il trouve. ”
“ Chaque homme sait une quantité prodigieuse de choses qu'il ignore qu'il sait. ”
“ C'est en copiant qu'on invente. ”
“ L'homme de génie est celui qui m'en donne. ”
“ Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre. ”
“ Que serions-nous sans le secours de ce qui n'existe pas ? ”
“ L'existence des voisins est la seule défense des nations contre une perpétuelle guerre civile. ”
“ Le poète se consacre et se consume à définir et à construire un langage dans le langage. ”
“ Un homme qui renonce au monde se met dans la condition de le comprendre. ”
“ Tu ne me lirais pas si tu ne m'avais déjà compris. ”
“ Un homme seul est toujours en mauvaise compagnie. ”
“ Ce qui a été cru partout, par tous et pour toujours, a toutes les chances d'être faux. ”
“ L'homme vaut-il la peine de déranger un Dieu pour le " créer " ? ”
“ Tu ne m'apprends rien si tu ne m'apprends à faire quelque chose. ”
“ L'espoir fait vivre, mais comme sur une corde raide. ”
“ Nous sommes faits pour ignorer que nous ne sommes pas libres. ”
“ La mémoire est l'avenir du passé. ”
Plaire à soi est orgueil ; aux autres, vanité. ”
“ On se fait rarement rire seul parce qu'on se surprend difficilement soi-même. ”
“ Le si est un instrument essentiel de l'action mentale. ”
“ Les livres ont les mêmes ennemis que l'homme : le feu, l'humide, les bêtes, le temps, et leur propre contenu. ”
“ L'amour consiste à être bête ensemble. ”
“ Le baccalauréat est le certificat que donne l'Etat et qui atteste à tous que le jeune Untel ne sait absolument rien faire. ”
Proverbe pour les puissants : si quelqu'un te lèche les bottes, mets-lui le pied dessus avant qu'il ne commence à te mordre. ”
“ Le grand triomphe de l'adversaire est de vous faire croire ce qu'il dit de vous. ”
“ Par le mythe vulgaire du bonheur, on peut faire des hommes à peu près ce que l'on veut, et tout ce que l'on veut des femmes. ”
“ Les raisons qui font que l'on s'abstient des crimes sont plus honteuses, plus secrètes que les crimes. ”
“ Le moment où le petit enfant prend conscience du pouvoir de ses pleurs n'est pas différent de celui où il en fait un moyen de pression et de gouvernement. ”
“ Ce qui n'est pas fixé n'est rien. Ce qui est fixé est mort. ”
“ La vie est à peine un peu plus vieille que la mort. ”
“ Le bonheur est la plus cruelle des armes aux mains du temps. ”
“ La conscience règne et ne gouverne pas. ”
“ L'esprit condamne tout ce qu'il n'envie pas. ”
“ Rien de plus difficile que de n'être pas soi-même ou que de ne l'être que jusqu'où l'on veut. ”
“ La famille est un milieu où le minimum de plaisir avec le maximum de gêne font ménage ensemble. ”
“ L'homme heureux est celui qui se retrouve avec plaisir au réveil, se reconnaît celui qu'il aime être. ”
“ Les idées précises conduisent souvent à ne rien faire. ”
“ La fin du monde... Dieu se retourne et dit : " J'ai fait un rêve ". ”
“ Ce qui est terrible dans la mort, ce n'est pas d'en être vaincu, mais de lutter. ”
“ Aucune nation n'aime à considérer ses malheurs comme ses enfants légitimes. ”
“ On ne pense réellement à soi et l'on est soi que quand on ne pense à rien. ”
“ Toute philosophie pourrait se réduire à rechercher laborieusement cela même que l'on sait naturellement. ”
“ La philosophie ne consiste-t-elle pas, après tout, à faire semblant d'ignorer ce que l'on sait et de savoir ce que l'on ignore ? ”
“ Qui rougit en sait un peu plus qu'il ne devrait en savoir. ”
“ Chaque atome de silence Est la chance d'un fruit mûr. ”
“ Les bons souvenirs sont des bijoux perdus. ”
“ La vérité est un moyen. Il n'est pas le seul. ”
“ La vérité a besoin de mensonge-car comment la définir sans contraste ? ”
“ Les esprits valent selon ce qu'ils exigent. Je vaux ce que je veux. ”
“ Le moderne se contente de peu. ”
“ L'homme moderne est l'esclave de la modernité : il n'est point de progrès qui ne tourne pas à sa plus complète servitude. ”
“ Le monde ne vaut que par les extrêmes et ne dure que par les moyens. Il ne vaut que par les ultras et ne dure que par les modérés. ”
“ Le rêve est une hypothèse, puisque nous ne le connaissons jamais que par le souvenir, mais ce souvenir est nécessairement une fabrication. ”
“ L'optimiste et le pessimiste ne s'opposent que sur ce qui n'est pas. ”
“ Il y a science des choses simples et art des choses compliquées. ”
“ Si tous les hommes étaient également éclairés, également critiques, et surtout également courageux, toute société serait impossible ! ”
“ Les grands hommes sont ceux dont les fautes ne comptent pas. Leur perte même les exhausse. ”
“ Une chose que l'on ne connaît que par les journaux et les livres, on peut jurer qu'on ne la connaît pas. ”
“ Il est impossible de comprendre et de punir à la fois. ”
“ Toute critique, tout blâme revient à dire : je ne suis pas toi. ”
“ Les petits faits inexpliqués contiennent toujours de quoi renverser toutes les explications des grands faits. ”
“ Un homme d'affaires est un croisement entre un danseur et une machine à calculer. ”
“ L'action est une brève folie. ”
“ Toujours nous sommes interrompus, jamais nous ne sommes achevés. ”
“ Jamais l'objet d'un poète n'est et ne peut être de nous apprendre qu'il pleut. ”
“ Le veau d'or ? Il vaudra moins cher demain que le veau naturel. ”
Tendresse est tendance à se livrer en toute faiblesse à la douceur d'être faible. Mais d'où vient ce " plaisir " ? Cette faiblesse, il est vrai, cet attendrissement-prépare un coup d'extrême force. ”
“ La mort enlève tout sérieux à la vie. ”
“ La mort est une surprise que fait l'inconcevable au concevable. ”
“ Le réel ne peut s'exprimer que par l'absurde. ”
“ L'homme est un animal enfermé à l'extérieur de sa cage. Il s'agite hors de soi. ”
“ L'amertume vient presque toujours de ne pas recevoir un peu plus que ce que l'on donne. Le sentiment de ne pas faire une bonne affaire. ”
Véritablement bon est l'homme rare qui jamais ne blâme les gens des maux qui leur arrivent. ”
“ Toute doctrine se présente nécessairement comme une affaire plus avantageuse que les autres. Elle dépend donc des autres. ”
“ L'esprit, me disait un homme d'esprit, ce n'est que la bêtise en mouvement ; et le génie, c'est la bêtise en fureur. ”
Idée poétique : est celle qui, mise en prose, réclame encore le vers. ”
“ Le nouveau n'a d'attraits irrésistibles que pour les esprits qui demandent au simple changement leur excitation maxima. ”
“ Les pensées, les émotions toutes nues sont aussi faibles que les hommes tout nus. Il faut donc les vêtir. ”
Philosopher en vers, ce fut, et c'est encore, vouloir jouer aux échecs selon les règles du jeu de dame. ”
“ La plupart des hommes ont de la poésie une idée si vague que ce vague même de leur idée est pour eux la définition de la poésie. ”
“ Il paraît donc, ou que la société n'est pas gérée, ou qu'elle n'est pas une affaire sérieuse. ”
“ Rien de plus original, rien de plus " soi " que de se nourrir des autres. Mais il faut les digérer. Le lion est fait de mouton assimilé. ”
“ Le châtiment déprime la moralité car il donne au crime une compensation finie. ”
“ La fatigue des sens crée. Le vide crée. Les ténèbres créent. Le silence crée. L'incident crée. Tout crée, excepté celui qui signe et endosse l'oeuvre. ”
“ Le débat religieux n'est plus entre religions, mais entre ceux qui croient que croire a une valeur quelconque, et les autres. ”
“ La facilité n'explique pas tout ; et le vice a ses sentiers aussi ardus que ceux de la vertu. ”