Citations de Samuel Beckett

“ Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Quand on est dans la merde jusqu'au cou, il ne reste plus qu'à chanter. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le fait est, on dirait, que tout ce qu'on peut espérer c'est d'être un peu moins, à la fin, celui qu'on était au commencement. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Toutes les choses qu'on ferait volontiers, qu'il n'y a aucune raison apparemment pour ne pas faire et qu'on ne fait pas ! Ne serait-on pas libre ? ”

Ma note : 
Pas de note
“ Elle est si con la lune. Ca doit être son cul qu'elle nous montre toujours. ”

Ma note : 
Pas de note
“ A force d'appeler ça ma vie je vais finir par y croire. C'est le principe de la publicité. ”

Ma note : 
Pas de note
“ On est ce qu'on est, en partie tout au moins. ”

Ma note : 
Pas de note
Réfléchir, c'est à dire à écouter plus fort. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le sommeil est une sorte de protection, si paradoxal que cela puisse paraître. ”

Ma note : 
Pas de note
“ On ne peut pas tout avoir, je l'ai souvent remarqué. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Se taire et écouter, pas un être sur cent n'en est capable, ne conçoit même ce que cela signifie. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Se donner du mal pour les petites choses, c'est parvenir aux grandes, avec le temps. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le soleil brillait, n'ayant pas d'alternative, sur le rien de neuf. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Au commencement était le calembour. ”

Ma note : 
Pas de note
“ L'habitude est une grande sourdine. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Voilà l'homme tout entier, s'en prenant à sa chaussure alors que c'est son pied le coupable. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Mais que foutait Dieu, avant la création ? ”

Ma note : 
Pas de note
“ C'est le commencement qui est le pire, puis le milieu puis la fin ; à la fin, c'est la fin qui est le pire. ”

Ma note : 
Pas de note
“ L'art a toujours été ceci-interrogation pure, question rhétorique moins la rhétorique. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Elle n'était jamais réellement née, voilà ce qu'elle avait. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Pas la peine de faire leur procès aux mots. Ils ne sont pas plus creux que ce qu'ils charrient. ”

Ma note : 
Pas de note
Essayons de converser sans nous exalter puisque nous sommes incapables de nous taire. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Bien choisir son moment et se taire, serait-ce le seul moyen d'avoir être et habitat. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Ne disons pas de bien de notre époque, elle n'est pas plus malheureuse que les précédentes. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Quand elles ne savent plus quoi faire, elles se déshabillent, et c'est sans doute ce qu'elles ont de mieux à faire. ”

Ma note : 
Pas de note
“ La seule manière de parler de rien est d'en parler comme si c'était quelque chose, tout comme la seule manière de parler de Dieu est d'en parler comme s'Il était un homme. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le plus grand des pêchés est d'être . ”

Ma note : 
Pas de note
“ Chaque mot est comme une souillure inutile du silence et du néant. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Je ne sais pas où je suis, je ne le saurai jamais, dans le silence on ne peut savoir, on doit juste avancer. ”

Ma note : 
Pas de note
“ On dit tout. Tout ce qu'on peut. Et pas un mot de vrai nulle part. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le sujet s'éloigne du verbe... et le complément direct vient se poser quelque part dans le vide. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Rien n'est plus drôle que le malheur... C'est la chose la plus comique de monde. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Les mots vous lâchent, il est des moments où même eux vous lâchent. ”

Ma note : 
Pas de note