Citations de René Char

“ Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. ”
“ Il n'y a que deux conduites avec la vie : ou on la rêve ou on l'accomplit. ”
“ L'impossible, nous ne l'atteignons pas, mais il nous sert de lanterne. ”
“ Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience. ”
Agir en primitif et prévoir en stratège. ”
“ Comment vivre sans inconnu devant soi ? ”
“ L'artiste doit se faire regretter déjà de son vivant ! ”
“ La seule signature au bas de la vie blanche, c'est la poésie qui la dessine. ”
“ L'homme est capable de faire ce qu'il est incapable d'imaginer. ”
Signe ce que tu éclaires, non ce que tu assombris. ”
Vivre, c'est s'obstiner à achever un souvenir. ”
“ Les routes qui ne disent pas le pays de leur destination, sont les routes aimées. ”
“ L'esprit du château fort, c'est le pont-levis. ”
Imite le moins possible les hommes dans leur énigmatique maladie de faire des noeuds. ”
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. ”
“ Ne t'attarde pas à l'ornière des résultats. ”
“ Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. ”
“ Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves. Seules les traces font rêver. ”
“ L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. ”
“ A tous les repas pris en commun, nous invitons la liberté à s'asseoir. La place demeure vide, mais le couvert reste mis. ”
“ L'acte est vierge, même répété. ”
“ Le réel quelquefois désaltère l'espérance. C'est pourquoi, contre toute attente, l'espérance survit. ”
“ Le poème est l'amour réalisé du désir demeuré désir. ”
“ L'acquiescement éclaire le visage. Le refus lui donne la beauté. ”
“ Si l'homme parfois ne fermait pas souverainement les yeux, il finirait par ne plus voir ce qui vaut d'être regardé. ”
Prend-on la vie autrement que par les épines ? ”
“ Un homme sans défauts est une montagne sans crevasses. Il ne m'intéresse pas. ”
Tiens vis-à-vis des autres ce que tu t'es promis à toi seul. Là est ton contrat. ”
“ Nous sommes écartelés entre l'avidité de connaître et le désespoir d'avoir connu. L'aiguillon ne renonce pas à sa cuisson et nous à notre espoir. ”
“ L'éternité n'est guère plus longue que la vie. ”
“ On ne se bat bien que pour les causes qu'on modèle soi-même et avec lesquelles on se brûle en s'identifiant. ”
“ Ne te courbe que pour aimer. Si tu meurs, tu aimes encore. ”
“ L'homme fut sûrement le voeu le plus fou des ténèbres ; c'est pourquoi nous sommes ténébreux, envieux et fous sous le puissant soleil. ”
“ N'étant jamais définitivement modelé, l'homme est receleur de son contraire. ”
“ S'il n'y avait pas l'étanchéité de l'ennui, le coeur s'arrêterait de battre. ”
“ La parole dépourvue de sens annonce toujours un bouleversement prochain. ”
“ Tout ce qui nous aidera, plus tard, à nous dégager de nos déconvenues s'assemble autour de nos premiers pas. ”
“ Les larmes méprisent leur confident. ”
“ La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil. ”
“ Il faut être l'homme de la pluie et l'enfant du beau temps. ”
“ Comment la fin justifierait-elle les moyens ? Il n'y pas de fin, seulement des moyens à perpétuité. ”
“ Les yeux seuls sont encore capables de pousser un cri. ”
“ Avec ceux que nous aimons, nous avons cessé de parler, et ce n'est pas le silence. ”
“ Je ne puis être et ne veux vivre que dans l'espace et dans la liberté de mon amour. ”
“ Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière. ”
“ La terre qui reçoit la graine est triste. La graine qui va tout risquer est heureuse. ”
“ Nous commençons toujours notre vie sur un crépuscule admirable. ”
“ Le poète ne peut pas longtemps demeurer dans la stratosphère du verbe. Il doit se lover dans de nouvelles larmes et pousser plus avant dans son ordre. ”
“ On ne peut pas commencer un poème sans une parcelle d'erreur sur soi et sur le monde, sans une paille d'innocence aux premiers mots. ”
Enfonce-toi dans l'inconnu qui creuse. Oblige-toi à tournoyer. ”
“ La parole soulève plus de terre que le fossoyeur ne le peut. ”
“ Nous sommes au futur. Voici demain qui règne aujourd'hui sur la terre. ”
“ L'éclair me dure La poésie me volera de la mort. ”
“ Notre héritage n'est précédé d'aucun testament. ”
Prenez garde : tous ne sont pas dignes de la confidence. ”
“ Au plus fort de l'orage, il y a toujours un oiseau pour nous rassurer. C'est l'oiseau inconnu, il chante avant de s'envoler. ”
“ Le poète meurt de l'inspiration comme le vieillard de la vieillesse. La mort est au poète ce que le point final est au manuscrit. ”