Citations de Remy de Gourmont

“ L'amour est profondément animal : c'est sa beauté. ”
“ Les opinions se transmettent, héréditairement, comme des terrains ; on y bâtit ; cela finit par faire une ville, cela finit par faire l'histoire. ”
“ Ce qu'il y a de terrible quand on cherche la vérité, c'est qu'on la trouve. ”
“ La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité. ”
“ Avec ce mot devoir, on fait danser le citoyen comme un ours avec une musette. ”
“ Le loisir, voilà la plus grande joie et la plus belle conquête de l'homme. ”
“ Celui qui ne meurt pas une fois par jour ignore la vie. ”
“ Le mâle est un accident ; la femelle aurait suffi. ”
“ Il y a une personne avec qui nous n'arriverons jamais à être complètement sincères, nous-mêmes. ”
“ L'altruiste est un égoïste raisonnable. ”
“ L'origine des maux profonds dont souffre l'humanité vient de la guerre sourde que se font les femmes maigres et les femmes grasses. ”
Soyez humains : si vous avez un fils qui ne sait pas distinguer les couleurs, faites-en plutôt un critique d'art qu'un mécanicien de chemin de fer. ”
“ Il y a des écrivains chez lesquels la pensée semble une moisissure du cerveau
“ Les femmes se souviennent encore de leur premier baiser longtemps après que les hommes aient oublié le dernier. ”
“ L'homme est un animal arrivé, voilà tout. ”
“ Pas un prestidigitateur n'égale la nature : elle opère sous nos yeux, en pleine lumière, et cependant il n'y a pas moyen de pénétrer ses trucs. ”
“ Il est à peu près évident que ceux qui soutiennent la peine de mort ont plus d'affinités avec les assassins que ceux qui la combattent. ”
“ Il y a une personne avec laquelle nous n'arrivons jamais à être complètement sincères, bien que nous sachions qu'elle nous connaît à fond et que nous puissions compter sur sa bienveillance : nous-mêmes. ”
“ La superstition est un peu plus humaine que la religion, parce qu'elle manque de morale. ”
“ Un vice est comme un amour, il n'y a rien qu'on ne lui sacrifie. ”
“ Un imbécile ne s'ennuie jamais ; il se contemple. ”
“ La loi ne peut pas tenir compte des personnalités, des physiologies. Alors, dans la moitié des cas, elle est criminelle et dans l'autre moitié, imbécile. ”
“ La morale est un talent de société. ”
“ Une opinion n'est choquante que lorsqu'elle est une conviction. ”
“ La pensée fait mal aux reins. On ne peut à la fois porter des fardeaux et des idées. ”
“ La politique dépend des hommes d'Etat, à peu près, comme le temps dépend des astronomes. ”
“ Il y a deux voies pour le prophète : ou annoncer un avenir conforme au passé, ou se tromper. ”
“ La propriété est nécessaire, mais il ne l'est pas qu'elle reste toujours dans les mêmes mains. ”
Savoir ce que tout le monde sait, c'est ne rien savoir. Le savoir commence là où commence ce que le monde ignore. ”
“ Ce qui rend la femme plus belle, c'est l'indivisibilité de ses organes génitaux. ”
“ L'homme commence par aimer l'amour et finit par aimer une femme. La femme commence par aimer un homme et finit par aimer l'amour. ”
“ L'indulgence c'est la forme aristocratique du dédain. ”
“ L'ironie est une clairvoyance. ”
“ La pudeur sexuelle est un progrès sur l'exhibitionnisme des singes. ”
“ L'indulgence est la forme aristocratique du dédain. ”
“ Le citoyen est une variété de l'homme ; variété dégénérée ou primitive, il est à l'homme ce que le chat de gouttière est au chat sauvage. ”
“ Le bonheur, comme la richesse, a ses parasites. ”
Prêter aux bêtes des lueurs d'humanité, c'est les dégrader. ”
“ On devient ce que l'on est, et cela sans même le vouloir et malgré toute volonté adverse. ”
“ La femme la plus compliquée est plus près de la nature que l'homme le plus simple. ”
“ La maladie, la vieillesse, la mort, trois grandes humiliations pour l'homme. ”
“ Ce qui manque le plus à l'instruction laïque, c'est qu'elle n'enseigne pas à mourir. ”
“ Autant dire que nous ne savons plus notre langue et qu'à force d'apprendre celle des autres peuples, nous avons laissé la nôtre vieillir et se dessécher. ”
“ Nous n'avons aucun moyen sûr, que peut-être le silence, pour exprimer nos pensées. ”
“ La statistique est l'art de dépouiller les chiffres de toute la réalité qu'ils contiennent. " Un " égale " un ", parfois ; le plus souvent : 1 = x. ”
“ Pour expliquer un brin de paille, il faut démonter tout l'univers. ”
“ La gratitude, comme le lait, tourne à l'aigre, si le vase qui la contient n'est pas scrupuleusement propre. ”
“ Quand un peuple n'ose plus défendre sa langue, il est mûr pour l'esclavage. ”