Citations de Michèle Mailhot

“ On élève des canetons dans l'eau ensuite on craint qu'ils s'enrhument s'ils y trempent une patte. Les canards finissent par haïr la mare qui les a portés. ”

Ma note : 
Note moyenne : 5/5
Méfie-toi des femmes, mon vieux, qu'elles ne prennent jamais le pas sur toi. Elles ne sont que des médailles accrochées à la poitrine des héros. ”

Ma note : 
Note moyenne : 5/5
Illusion dérisoire de tenir la vie alors que celle-ci fuit de tous côtés, indomptée, indomptable, fière. Libre. ”

Ma note : 
Note moyenne : 5/5
“ La véritable misanthropie ne s'éprouve que dans la société. ”

Ma note : 
Note moyenne : 4/5
“ A la périphérie, tout se ressemble. C'est très loin, au bout de chaque inquiétude, qu'on rencontre la clarté. ”

Ma note : 
Note moyenne : 3/5
“ L'humilité consiste peut-être en cet acquiescement à sa misère, à sa mesquinerie. Une vertu logée au bord du désespoir. ”

Ma note : 
Note moyenne : 1/5
“ Il n'y a qu'un précepte : s'aimer. Aimer les autres est un a posteriori. ”

Ma note : 
Note moyenne : 1/5
“ Quarante ans, c'est l'âge amoureux des choses secrètes, silencieuses et intenses. L'âge intérieur, le goût de se replier... ”

Ma note : 
Pas de note
“ L'alcool décape la petite couche de bonheur peinturluré pour découvrir la patine d'un matériau doux, uni, pâle comme la tristesse. ”

Ma note : 
Pas de note
“ L'amour qu'on trouve vaut-il celui qu'on éprouve ? ”

Ma note : 
Pas de note
“ Tous les livres sont autobiographiques. Sauf qu'on ne tient pas toujours à être reconnue. ”

Ma note : 
Pas de note
“ On ne choisit pas l'amour. C'est lui qui nous prend, nous subjugue, nous arrache à nous-mêmes. A-t-on du mérite à se donner quand on ne peut pas faire autrement. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le mensonge, le silence, la dissimulation sont des avatars nécessaires de l'union conjugale ; ils assurent la durée et la stabilité de la double infranchissable solitude. ”

Ma note : 
Pas de note
“ On croit si volontiers tout ce qui, de près ou de loin, semble s'accorder à nos désirs ! ”

Ma note : 
Pas de note
“ Est-ce qu'on divorce parce qu'on connaît enfin l'autre ? ”

Ma note : 
Pas de note
“ Ce n'était qu'un minute à passer. Elle est passée. Vous en vivez une autre qui passe déjà. N'est-ce pas simple ? S'abandonner à la minute, celle qu'on vit, sans s'effrayer de celle qui vient ? ”

Ma note : 
Pas de note
Vivre un échec est pire que lutter. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Un écrivain qui n'est pas libre, est-ce un écrivain ? ”

Ma note : 
Pas de note
“ L'écrivain travaille toujours mais son travail ne le rend pas toujours écrivain. ”

Ma note : 
Pas de note
“ L'écriture, toute écriture, reste une audace et un courage. Et représente un énorme travail. ”

Ma note : 
Pas de note
Ecrire, c'est tuer, prier, délirer. Pour combler l'écart. Abolir l'Entre. Et n'y parvenir jamais. ”

Ma note : 
Pas de note
“ L'ennui embellit tout, et fausse ainsi bien des souvenirs. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Il n'y a que les forts qui peuvent se permettre d'être doux. ”

Ma note : 
Pas de note
“ On ne devient pas humble en prétendant l'être. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Chacun croit que son histoire est plus intéressante que celle des autres. La vraie originalité serait de la rendre plus intéressante. ”

Ma note : 
Pas de note
Mourir n'est pas une si triste affaire après tout, car un bon spectacle doit avoir nécessairement une fin. ”

Ma note : 
Pas de note
Dieu s'est fait homme : c'est là l'étalon de la perfection. La femme n'est qu'un lieu raté qui se souvient des dieux... ”

Ma note : 
Pas de note
“ En littérature, le vrai prodige n'est pas celui qui commence mais celui qui persévère. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Les plaisirs s'épuisent à mesure qu'on les vit, et ils renaissent autrement sous une forme dont on n'aurait jamais pu soupçonner la douceur non plus que la richesse. ”

Ma note : 
Pas de note
“ C'est cela le chemin difficile, incompréhensif, rebutant : renoncer à soi-même quand on n'avait que cela à offrir. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le renoncement est admirable, encore faut-il connaître ce à quoi on renonce. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le début de la sagesse : être, savoir, sans besoin de le crier. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Certaines soifs sont préférables à toutes les ivresses. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Tout est important, tout est beau, tout est triste. Par où commencer si l'on choisit de dire la vie et d'en faire une oeuvre d'art ? ”

Ma note : 
Pas de note
Vie... illir. La vie qui s'étire tristement. ”

Ma note : 
Pas de note