Citations de Maurice Donnay

“ Tous les hommes battent les femmes : dans le peuple, c'est avec les poings, dans la bourgeoisie, c'est avec les lois. ”

Ma note : 
Note moyenne : 4.5/5
“ - Vous trompez votre femme ?-Je ne la trompe pas puisqu'elle le sait ! ”

Ma note : 
Note moyenne : 2/5
“ Avec certaines femmes, c'est le devoir des Danaïdes. ”

Ma note : 
Note moyenne : 1/5
“ Il y a une règle commune qui veut que quand une femme se croit moins aimée, elle se rende encore moins aimable. ”

Ma note : 
Pas de note
Etre le premier amant d'une femme ne signifie rien ; il faut être son dernier amant ; tout est là. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Si l'on donne à quelqu'un le conseil qu'il a déjà l'intention de ne pas suivre, il vous en veut tout de suite, et si l'on lui donne le conseil qu'il suivra certainement, il vous en veut plus tard. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Ce qui arrête souvent de dire la vérité, c'est qu'elle ressemble trop au mensonge des autres. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Il y a dans ce mot mariage un étrange pouvoir dissolvant. ”

Ma note : 
Pas de note
“ On peut, on doit abuser de la confiance d'une femme, mais jamais de sa méfiance... C'est dangereux. ”

Ma note : 
Pas de note
“ L'homme a un an de plus chaque année, la femme tous les trois ans. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Dans " je l'aimais ", il y a " mais ". ”

Ma note : 
Pas de note
“ En amour, il n'y a que la conquête et la rupture qui soient intéressantes ; le reste n'est que du remplissage. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Avec une campagne de presse bien menée, au bout de deux mois, les Français croiraient en Dieu. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Si j'avais dit à mon père, sévère ingénieur, que je voulais écrire, il m'aurait demandé : à qui ? ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le flirt est la leçon d'escrime que prend une femme avec des fleurets mouchetés avant d'aller sur le terrain des épées véritables. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Il n'y a pas de société possible, si elle n'est fondée sur l'hypocrisie. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Un orateur : un monsieur qui dit des choses vagues avec la dernière violence. ”

Ma note : 
Pas de note
“ On appelle réflexe les mouvements que l'on fait sans réflexion. ”

Ma note : 
Pas de note
“ L'amour est une chose simple, un désir suivi d'un acte bref, et le voilà ramené à ses justes proportions ; tout le reste est littérature. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Ne vous hâtez jamais. Ainsi vous ne rendrez le soupir qu'à la dernière minute. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Je mis longtemps à avoir le pied à l'étrier : il existe en effet, malheureusement, beaucoup plus de pieds que d'étriers. ”

Ma note : 
Pas de note
“ La gaieté est aux hommes ce que la mélancolie est aux femmes ; mais la mélancolie est une voilette, et la gaieté est un voile plus difficile à soulever. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le coeur, le coeur ? On emploie souvent ce mot, qui dit si bien ce qu'il ne veut pas dire. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Lorsque ma femme me fait un cadeau, j'éprouve deux surprises : d'abord le cadeau et ensuite de le payer. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le monsieur qui fait un bon mot et doit ensuite l'expliquer ressemble à un chasseur qui n'aurait pas de chien et serait obligé d'aller chercher son gibier lui même. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Il y a des gens si intelligents que lorsqu'ils font les imbéciles, ils réussissent mieux que quiconque. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Il me semble, que, des amants les plus tendres et les plus ardents, le mariage, même le plus heureux, ne peut faire que des fonctionnaires de la volupté et des ronds-de-cuir du bonheur. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Les mariages d'aujourd'hui ? Ni union, ni multiplication, mais des additions en attendant la division. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Il y a tant de femmes qui, le lendemain de leur mariage, sont veuves du mari qu'elles avaient imaginé. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Il est des femmes pour qui les derniers outrages seraient les premières politesses. ”

Ma note : 
Pas de note