Citations de Joseph Joubert

“ Pour vivre heureuse et toujours semblable à elle-même, une jolie femme doit mourir jeune, et une honnête femme mourir âgée. ”
“ Toutes les femmes aiment beaucoup les esprits qui habitent dans de jeunes corps et les âmes qui ont de beaux yeux. ”
Enseigner, c'est apprendre deux fois. ”
“ L'espérance est un emprunt fait au bonheur. ”
“ Les enfants ont plus besoin de modèles que de critiques. ”
“ Il n'y a de bon dans l'homme que ses jeunes sentiments et ses vieilles pensées. ”
“ Les meilleures lois naissent des usages. ”
“ Il ne faut choisir pour épouse que la femme qu'on choisirait pour ami, si elle était homme. ”
“ Nous respectons malgré nous ceux que nous voyons respectés. ”
“ J'ai de la peine à quitter la ville parce qu'il faut me séparer de mes amis ; et de la peine à quitter la campagne parce qu'alors, il faut me séparer de moi. ”
“ S'il est un homme tourmenté par la maudite ambition de mettre tout un livre dans une page, toute une page dans une phrase, et tout une phrase dans un mot, c'est moi. ”
“ Jamais les mots ne manquent aux idées ; ce sont les idées qui manquent aux mots. ”
“ Les lieux communs ont un intérêt éternel. ”
Adressez-vous aux jeunes gens : ils savent tout ! ”
“ La justice est le droit du plus faible. ”
“ Il faut se faire aimer, car les hommes ne sont justes qu'envers ceux qu'ils aiment. ”
“ Qui n'a pas les faiblesses de l'amitié n'en a pas les forces. ”
“ Chez les uns, le style naît des pensées ; chez les autres, les pensées naissent du style. ”
“ Le génie commence les beaux ouvrages, mais le travail seul les achève. ”
“ Les pensées qui nous viennent valent mieux que celles que nous trouvons. ”
“ Les questions montrent l'étendue de l'esprit et les réponses sa finesse. ”
“ On ne sait bien quoi que ce soit, que longtemps après l'avoir appris. ”
“ On ne peut trouver de poésie nulle part quand on n'en porte pas en soi. ”
“ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. ”
“ On a besoin de peu de vie pour vivre... ”
“ Pour descendre en nous-mêmes, il faut d'abord nous élever. ”
“ La raison peut nous avertir de ce qu'il faut éviter, le coeur seul nous dit ce qu'il faut faire. ”
“ L'éducation se compose de ce qu'il faut dire et de ce qu'il faut taire. ”
“ La justice sans force, et la force sans justice : malheurs affreux. ”
“ Le but de la discussion ne doit pas être la victoire, mais l'amélioration. ”
“ L'âme du diamant est la lumière. ”
Appelons hommes de génie ceux qui font vite ce que nous faisons lentement. ”
“ La pensée se forme dans l'âme comme les nuages se forment dans l'air. ”
Imitez le temps. Il détruit tout avec lenteur. Il mine, il use, il déracine, il détache et il n'arrache pas. ”
“ L'imagination est l'oeil de l'âme. ”
Dieu est le lieu où je ne me souviens pas du reste. ”
“ Un rêve est la moitié d'une réalité. ”
Ferme les yeux et tu verras. ”
“ Tous les êtres viennent de peu, et il s'en faut de peu qu'ils ne viennent de rien. ”
“ La musique a sept lettres, l'écriture a vingt cinq notes. ”
“ Tout ce qui est exact est court. ”
“ Quand on se souvient d'un beau vers, d'un beau mot, d'une belle phrase, c'est toujours dans l'air qu'on les lit ; on les voit devant soi, les yeux semblent les lire dans l'espace. On ne les imagine point sur la feuille où ils sont collés. ”
“ Le génie est l'aptitude de voir les choses invisibles, de remuer les choses intangibles, de peindre les choses qui n'ont pas de traits. ”
“ On ne pense plus au visage de la femme dont on voit le corps nu. ”
“ Quand mes amis sont borgnes, je les regarde de profil. ”
“ Les chefs-d'oeuvre n'ont d'autre destination que d'être exposés aux regards d'un petit nombre d'hommes riches et d'être emprisonnés et cachés dans les maisons des grands... ”
“ Pour être avare, il ne faut que la paresse, l'inaction. C'est pour cela que l'avarice est contagieuse. ”
“ L'exclamation " c'est beau ! " et son effet. C'est de tous les mots le plus indéterminé et le mieux entendu. ”
“ Ni tous les rossignols ne chantent également bien, ni toutes les roses ne sentent également bon. ”
“ On n'est correct qu'en corrigeant. ”
“ Oui, il entre inévitablement dans la composition de tout bonheur parfait l'idée de l'avoir mérité. ”
“ Pour être tragiques, il faut que les malheurs soient rares. ”
“ Le plaisir n'est que le bonheur d'un point du corps. Le vrai bonheur, le seul bonheur, tout le bonheur est dans le bien-être de toute l'âme. ”
“ Ne vous exagérez pas les maux de la vie et n'en méconnaissez pas les biens, si vous cherchez à vivre heureux. ”
“ Il faut des vertus qui fassent aimer et des défauts qui fassent craindre. ”
“ Il est certain que l'attention que nous donnons aux maux d'autrui nous fait oublier les nôtres. C'est même un fait dont la cause est physique. ”
“ Le bavard est celui qui parle plus qu'il ne pense. Celui qui pense et qui parle beaucoup ne passe point pour un bavard. ”
“ Le courageux a du courage et le brave aime à le montrer. ”
Combattre les objections, ce n'est souvent détruire que les fantômes. ”
“ Tout critique de profession, homme médiocre par nature. ”
Crédulité. Plus difficile à dissuader qu'à persuader, et plus facile à tromper qu'à détromper. ”
“ L'exception vient toujours de la raison de la règle. ”
“ La règle nous délivre des fantaisies, des tourments de l'incertitude. ”
“ L'esprit éminemment faux est celui qui ne sent jamais qu'il s'égare. ”
“ Comme les crimes ont multiplié les lois, les erreurs ont multiplié les explications. ”
“ L'histoire est bonne à oublier ; c'est pour cela qu'elle est bonne à savoir. ”
“ C'est par son humeur qu'on plaît ou qu'on déplaît et par le fond de son caractère qu'on se fait aimer ou haïr. ”
“ Il y en a qui n'ont tout leur esprit que lorsqu'ils sont de bonne humeur, et d'autres que lorsqu'ils sont tristes. ”
“ Il n'y a d'idées proprement nécessaires dans le monde que celles que tout le monde a. ”
“ A la question : est-il coupable ? il faudrait en ajouter une autre : est-il incorrigible ? ”
“ Il est dans l'ordre qu'une peine inévitable suive une faute volontaire. ”
“ Il y a des indulgences qui sont un déni de justice. ”
“ Comment il se fait que ce n'est qu'en cherchant les mots qu'on trouve les pensées. ”
“ Il faut que l'esprit séjourne dans une lecture pour bien connaître un auteur. ”
“ Ce qu'on cherche surtout dans les livres sans s'en apercevoir, ce sont des mots propres à exprimer nos diverses pensées. ”
“ Le papier est patient, mais le lecteur ne l'est pas. ”
“ Le grand inconvénient des livres nouveaux est de nous empêcher de lire les anciens. ”
“ On se ruine l'esprit à trop écrire. On le rouille à n'écrire pas. ”
“ Ce sont toujours nos impuissances qui nous irritent. ”
“ Il y a des sciences bonnes dont l'existence est nécessaire et dont la culture est inutile. Telles sont les mathématiques. ”
“ Le but n'est pas toujours placé pour être atteint, mais pour servir de point de mire. ”
“ Combien de gens ne sont abstraits que pour paraître profonds. ”
“ Ce qui étonne, étonne une fois, mais ce qui est admirable est de plus en plus admiré. ”
Conservons un peu d'ignorance, pour conserver un peu de modestie et de déférence à autrui. ”
“ Il n'y a pas de musique plus agréable que les variations des airs connus. ”
Pensez aux maux dont vous êtes exempt. ”
“ Les petits ont peu de passions, ils n'ont guère que des besoins. ”
“ La tendresse est le repos de la passion. ”
“ Si la prière ne change pas notre destin, elle change nos sentiments, utilité qui n'est pas moindre. ”
“ Le mérite a besoin d'enseigne et aux yeux de la foule la richesse et la puissance l'indiquent seules. ”
“ Les affaires. Elles seules donnent du poids en ployant l'esprit vers la terre. ”
Songe donc à ce qui te reste, plutôt qu'à ce que tu n'as plus. ”
“ Le motsagedit à un enfant, c'est un mot qu'il comprend toujours et qu'on ne lui explique jamais. ”
“ Les théories ont causé plus d'expériences que les expériences n'ont causé de théories. ”
“ Ceux qui n'ont à s'occuper ni de leurs plaisirs ni de leurs besoins sont à plaindre. ”
“ Il y a des travaux corrupteurs, mais l'oisiveté l'est davantage. ”
“ Tout châtiment doit être non seulement médicinal, mais exemplaire. Il doit corriger ou le coupable ou le public. ”
“ Quand je regarde l'Histoire, j'y vois des heures de liberté et des siècles de servitude. ”