Citations de Jean-Michel Wyl

“ La mort un présent béni qu'il faut apprendre à accepter comme quelque chose d'endémique, de quoi on ne peut se détacher... ”

Ma note : 
Note moyenne : 5/5
“ Chez deux personnes qui s'aiment, l'une aime plus que l'autre et paie le prix fort de l'amour, l'autre encaissant le tribut... ”

Ma note : 
Pas de note
“ L'argent, ça libère un peu de la mort et de la solitude... ”

Ma note : 
Pas de note
“ On ne gouverne bien et on ne commande bien qu'à des gens qu'on insulte librement ; qu'à des gens à qui l'on ne doit rien et vis-à-vis desquels on n'a pas à se sentir obligé. ”

Ma note : 
Pas de note
Ah ! la guerre !... En chaque foyer, on lui donne deux sens distincts : calamité ou rédemption dépendant du bord où l'on s'est placé pour la considérer. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Mieux vaut une vie vécue qu'une vie qu'on aurait vivre !... ”

Ma note : 
Pas de note
“ La terre s'use, l'amitié des âmes, jamais. Quand on s'aime d'amitié, on voudrait pourtant que nos corps ne vieillissent point parce qu'on sait que la séparation approche de jour en jour. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Lorsqu'on a l'impression que l'être que vous aimez le plus au monde risque de vous échapper à tout jamais, on analyse chaque mot, chaque geste, chaque silence aussi. ”

Ma note : 
Pas de note
“ En définitive, nous aimons tout pour nous-mêmes. L'amour est le plus égoïste des états... ”

Ma note : 
Pas de note
“ C'est dur d'aimer dans les limites du possible, du respect du droit... A vouloir trop avoir, on y perd ses acquis... ”

Ma note : 
Pas de note
“ Du millier de sortes d'amour qui existent en ce bas monde, seul, l'amour de Dieu ou pour Dieu est valable et digne de la plus haute considération, autant que du respect le plus total. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Rien n'est plus beau, plus pur, plus vrai que le réveil du jour. Tout est jeune et fier. Le ciel, les arbres, les terres, tout a une couleur particulière. ”

Ma note : 
Pas de note
Boire n'est pas un défoulement. C'est au contraire une contrainte imposée durement à l'intellect, afin qu'il ne présente point les images qui font souffrir. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Il n'y a que deux espèces qui, sur cette terre, sont capables, quelquefois, de se donner entièrement à la camaraderie, avec les yeux : l'homme et le chien

Ma note : 
Pas de note
Chercher à comprendre, c'est commencer à désobéir. ”

Ma note : 
Pas de note
Etre en accord et en paix avec sa propre conscience est la condition majeure et primordiale qu'un homme de bien puisse requérir. ”

Ma note : 
Pas de note
“ La douceur est dangereuse lorsqu'on ne l'a jamais connue. ”

Ma note : 
Pas de note
“ La sérénité, c'est l'absence de doute. ”

Ma note : 
Pas de note
“ A part le doute, c'est le doute de croire qui fait le plus souffrir. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Même les bons diables envoient du monde en enfer ! ”

Ma note : 
Pas de note
“ La vie serait beaucoup plus simple si l'on ne retenait que l'essentiel des choses. ”

Ma note : 
Pas de note
“ On commence toujours par être idiot avant de devenir imbécile, et benêt avant que d'être fou. Pour la stupidité, elle vient après : soit par nécessité, soit par protection... ”

Ma note : 
Pas de note
“ La gentillesse, c'est la résonance la plus profonde, la vie de deux êtres qui ont le courage de s'aimer. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le cancer de tout ce qui est beau est bien l'habitude. Car elle infiltre ses silences. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le paradoxe de la haine c'est d'être comme l'amour : une limite extrême des sentiments humains à partir de laquelle il n'y a plus de mots pour en décrire la force. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Quel dommage que les imbéciles soient des gens si pleins d'assurance et les gens intelligents, si pleins de doutes. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Les impressions, c'est le cancer de l'objectivité. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Je ne crois pas que les fous existent. Il y a seulement des incompris. ”

Ma note : 
Pas de note
“ L'indifférence. C'est déjà une manière d'aridité. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Si vous avez des opinions, on risque de vous perdre... Si vous n'en avez pas, on vous blâme ! ”

Ma note : 
Pas de note
“ L'ordre et la sagesse. Parce que l'un ne va pas sans l'autre : on maintient l'ordre pour que les gens soient sages. ”

Ma note : 
Pas de note
“ La lâcheté, c'est un peu une seconde nature universelle. Plus nos sociétés s'organisent, plus on a peur de faire des choix. Alors on a éliminé le choix. Il nous reste le mot... ”

Ma note : 
Pas de note
Ecrire liberté sur le bord d'une plage, c'est déjà avoir la liberté de l'écrire. Même si la mer efface ce mot : la liberté demeure. ”

Ma note : 
Pas de note
Lire, c'est déjà le début du doute. C'est déchiffrer, lettre par lettre, mot par mot, toutes les incongruités des conceptions humaines. ”

Ma note : 
Pas de note
Lire, c'est déchiffrer la contradiction. ”

Ma note : 
Pas de note
Lire, c'est déchiffrer l'ambiguïté. ”

Ma note : 
Pas de note
Lire, c'est déjà poser l'équation de l'incertitude. ”

Ma note : 
Pas de note
Lire, c'est également découvrir que rien n'est jamais acquis à l'homme. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Ce n'est pas pour rien que les bébés qui viennent au monde naissent avec les poings fermés : ils savent déjà instinctivement qu'ils auront à lutter. ”

Ma note : 
Pas de note
“ On n'épouse pas toujours les femmes qu'on prendrait pour maîtresses. C'est même un peu la raison pour laquelle le mariage et la galipette sont deux choses bien différentes. ”

Ma note : 
Pas de note
“ C'est fou ce qu'on peut passer de temps dans une vie d'homme, à vouloir éteindre des passions ! ”

Ma note : 
Pas de note
“ La police n'a guère de pouvoir. C'est le pouvoir qui a la police. ”

Ma note : 
Pas de note
“ La politique et la guerre sont de bien mauvaises épouses et elles sont toujours infidèles... Elles trompent ceux qui ont un coeur pur et il n'y a que les crapules qui peuvent les défier car eux aussi sont infidèles. ”

Ma note : 
Pas de note
Politicien. Ô quelle basse espèce que ces reptiles de l'âme ! Rien n'est plus sale, au fond, que celui qui fait flèche de toute opportunité ! ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le printemps, c'est l'été en pièces détachées ! ”

Ma note : 
Pas de note
“ Qui dit révolution dit aussi armée. ”

Ma note : 
Pas de note
“ On se sert des souvenirs pour alimenter l'amour comme l'amitié. C'est la pâture essentielle de ceux qui veulent se rapprocher. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le suicide n'alimente pas l'orgueil : c'est là son seul défaut. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Si le suicide ne règle pas toujours son propre problème, il règle malheureusement-souvent, en tous cas-celui des autres... ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le suicide n'a d'avantages que s'il ennuie les autres. Pour le reste, il est vide de sens commun. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Le temps ce n'est ni de l'eau, ni de l'air. Ça fuit quand même. Ça coule. ”

Ma note : 
Pas de note
“ On tue les tyrans en leur faisant croire qu'on les admire. ”

Ma note : 
Pas de note
“ L'homme doit vaincre, toujours vaincre... Avant d'être vaincu lui-même. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Parfois, il vaut mieux ne pas chercher à comprendre, c'est plus simple car la vérité est plus cruelle que le venin du serpent. ”

Ma note : 
Pas de note
“ La vie c'est comme les pierres du chemin : on la pousse et elle disparaît. ”

Ma note : 
Pas de note