Citations de Jean Dutourd

Faire parler un homme politique sur ses projets et son programme, c'est comme demander à un garçon de restaurant si le menu est bon. ”
“ Tout usage finit par se changer en abus. ”
“ Les parents d'aujourd'hui veulent être aimés de leurs enfants. Cette erreur les entraîne à toutes sortes de faiblesses et de facilités. ”
“ L'amitié est un sentiment aussi mystérieux que l'amour. ”
“ C'est le propre des imbéciles de se tirer d'une situation fâcheuse en tombant dans une catastrophique. ”
“ Tout est preuve pour les croyants. Tout est preuve pour les athées. ”
“ N'être pas dans le vent. A force d'être dans le vent on finit par attraper des rhumes. ”
“ Vous vous noyez dans un verre d'eau. Il n'y a que dans les verres d'eau qu'on se noie. Quand on est dans l'océan on arrive toujours à en sortir. Même s'il y a de la tempête. ”
“ On ne comprend guère le mot jeunesse avant trente ans. ”
“ Le premier effet de la jalousie est de rendre fidèle l'homme qui en est atteint. ”
“ Il est plus facile d'être malheureux du malheur d'autrui qu'heureux de son bonheur. ”
“ Il ne faut donner aux gens que des conseils qu'ils puissent suivre. ”
“ Huit crimes passionnels sur dix sont commis par des hommes, ce qui montre avec clarté que les femmes leur en font voir de toutes les couleurs. ”
“ Il faut vivre vieux, et même très vieux, et même excessivement vieux. Ainsi on a eu le plaisir, au fil des années, d'enterrer les gens qui se moquent de vous. ”
Aimer, c'est être embêtant, tatillon, exigeant, c'est vouloir qu'on soit mieux qu'on est, c'est empoisonner l'existence de l'être qu'on aime. ”
Tuer une oeuvre d'art est plus grave que de tuer des hommes. Des hommes, on en refait tant qu'on veut... ”
“ En France, nous avons nos réserves d'imbéciles comme les réserves de Peaux-Rouges en Amérique : ce sont les intellectuels. On est sûr de ne jamais en manquer. ”
Démission des parents : action consistant à donner beaucoup d'argent de poche et peu de gifles. ”
Pénis : Un instrument des plus capricieux, sur qui l'on ne peut guère compter, encombrant quand il ne sert à rien, absent quand on aurait besoin de lui, partageant rarement les idées de son propriétaire, bref une source de contrariétés sinon de tracas. ”
Etre philosophe aujourd'hui n'est même plus drôle : on a trop de motifs de rire, on ne sait plus où donner de la tête. ”
“ Les touristes ont horreur de regarder. L'appareil regarde pour eux. Quand ils ont fait clic-clac, ils sont apaisés, ils ont amorti leur voyage. Les piles de photos qu'ils conservent sont autant de diplômes certifiant qu'ils se sont déplacés. ”
“ Aucune langue n'est assez belle pour Dieu. Le silence est la seule langue possible pour parler à Dieu. Dieu sait tout, voit tout. Il lit au fond de moi mieux que moi-même. ”
“ Les hôtels sont des refuges où le touriste soigne chaque soir son insatisfaction. D'ailleurs l'hôtellerie maintenant compte en lits, comme les hôpitaux. ”
“ La femme est le roman de l'homme. ”
“ On n'est jamais si éloquent sur la paix que lorsqu'on vient de gagner une guerre. ”
“ Les impatients arrivent toujours trop tard. ”
“ La caractéristique des mauvais romanciers est qu'ils savent d'avance ce qu'ils vont raconter. ”
“ Tout ce qui anesthésie les masses fait l'affaire des gouvernements. ”
“ Les angoisses métaphysiques sont une grande ressource pour les ratés. ”
“ Les alentours de la trentaine, c'est un âge critique, pour un homme, celui où l'on fait les grosses bêtises, ou plutôt l'âge où les bêtises que l'on fait commencent à être irrémédiables. ”
“ A cinquante-deux ans, il n'y a que le bonheur et la bonne humeur en général qui puissent rendre un homme séduisant. ”
“ Aux yeux d'un artiste le fond et la forme sont indissolubles. ”
“ Les crimes deviennent vraiment abominables quand on en est réduit à plaindre l'assassin. ”
“ La jeunesse a une patience infinie, et d'autant plus méritoire que le temps, pour elle, se traîne avec une lenteur désespérante. ”
“ Le malheur des gens qui ont beaucoup menti est que personne les croit lorsqu'ils disent la vérité. ”
“ Combien de femmes a-t-on désirées, qu'on n'a pas eues et qui, huit jours après, vous ennuyaient autant que si on avait couché avec elles ! ”
“ L'âme la plus pénétrée d'amour ne peut pas s'empêcher de pousser de petits cris de souris. ”
“ Le temps perdu à bâiller ne se retrouve jamais. ”
“ L'exactitude est la politesse des montres. ”
“ Quand on a mal aux fesses, la pièce est mauvaise. ”
“ On obtient ce qu'on veut des femmes à condition de ne pas les décourager. ”
“ C'est dans la libre préférence du danger à la sécurité qu'on reconnaît les âmes nobles. ”
“ Sans mystère, il n'y a pas d'amour. ”
“ La seule chose dont on soit sûr, en ce qui concerne l'avenir, c'est qu'il n'est jamais conforme à nos prévisions. ”
“ La mission de l'écrivain, c'est de troubler les agonies. ”
“ L'intelligence de la vie... Ce mélange si particulier de respect des convenances et de largeur d'esprit, cette faculté de comprendre avant de savoir. ”
“ Où finit la paresse, où commence la contemplation ? ”
“ L'important n'est pas les choses qu'on a à dire, mais la façon dont on les dit. ”
“ Le monde ne plie jamais devant les volontés individuelles. ”
“ Dans mon enfance, les vieilles barbes disaient : gouverner, c'est prévoir. Ce n'est pas l'avis des jeunes barbes actuelles dont la spécialité est de construire des maisons sur les sites à avalanches, sous prétexte que la vue est plus belle. ”
Avoir du bon sens ça vaut mieux que d'être con ou d'être fou. ”
Etre bon, c'est être libre. Etre méchant, c'est être esclave. ”
“ On ne brûle plus les sorcières, ni même les livres, mais on brûle toujours les idées. ”
“ Les femmes ne couchent pas avec des hommes, mais avec des abstractions : le pouvoir, la renommée, l'argent, la mode... ”
“ L'illusion des lâches est de croire qu'avec beaucoup de prudence, on peut échapper à son destin. ”
“ On n'aime pas son ennemi, mais on le respecte. ”
“ Au XXe siècle, après tant de travaux, l'humanité s'acharne à effacer ses traces. ”
“ Les gens à qui tout réussit sont souvent déconcertés et lâches dans l'adversité. Leur coeur n'est pas fait pour l'échec. ”
“ Le crétin se reconnaît à son goût pour les exactitudes inutiles. ”
Mourir, pour un jeune homme, c'est lui voler son avenir ; pour un vieillard, lui voler son passé. ”
“ Le progrès social est devenu une farce : les hommes travaillent moins, se reposent davantage... mais ils sont sévèrement embrigadés dans la pensée unique. ”
“ “ Il n'y a pas de fumée sans feu. ” Si, celle produite par les fumigènes de la presse, télévisée et autre. ”
“ La marque distinctive du XXe siècle est l'encombrement, la prolifération des objets, c'est-à-dire l'hégémonie de la matière. ”
“ Les gens qui se plaignent constamment vivent leurs malheurs deux fois. D'où leur humeur chagrine. ”
“ Le progrès matériel doit être lent, comme l'évolution des espèces. Sinon il produit des monstres. ”
“ Les idées sont comme les femmes. Si on ne les lève pas quand elles passent, on les perd de vue. ”
Périodiquement je me perds de vue, comme une personne qu'on n'a pas rencontrée depuis longtemps. ”
Devis d'écrivain : Les écrits restent, tant mieux ! ”
“ Les voyages, comme les belles femmes, sont faits pour les hommes sans imagination. ”
“ Je vois autant de vieillards révoltés contre la vieillesse que de jeunes gens révoltés contre la société. ”
“ Dans les situations désespérées, la seule sagesse est l'optimisme aveugle. ”
Dialogue de couple. ELLE : Je me sens si seule !... LUI : Moi, pas assez. ”
“ L'inconvénient de vivre longtemps est que la dernière image de soi que le monde ait vue est celle d'un vieillard. ”
“ Les petits cadeaux du destin entretiennent l'amitié avec soi-même. ”