Citations de Henri Jeanson

“ Quand on fait l'andouille, on finit toujours par être mangé... ”
“ L'argot, c'est le latin des affranchis. ”
“ Quand on a un coeur d'or, il faut le garder pour soi. ”
Parole de critique : une première impression est toujours la bonne, surtout quand elle est mauvaise. ”
“ A partir d'un certain âge, les femmes se prennent toutes pour leur fille. ”
“ La liberté est un mot qui fait le tour du monde et n'en est jamais revenu. ”
“ On est jeune tant que l'on sait dire " non ". Premier " oui " première ride. ”
“ Sans la police, tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre. ”
“ C'est son prochain qu'il faut aimer comme soi-même. Les autres, c'est facile. Ils sont loin. ”
“ Les producteurs de cinéma ? J'en ai connu beaucoup de ruinés, aucun de pauvre. ”
“ Je n'ai qu'un conseil à vous donner : devenez quelqu'un. Seulement voilà. Qui ? ”
“ La femme est un sujet dont on n'a pas fini de faire le tour. ”
Travailler ! C'est bon pour ceux qui n'ont rien à faire. ”
“ Les maris se choisissent les yeux ouverts et les amants les yeux fermés. ”
Aimer est un verbe irréfléchi. ”
“ Elle a les jambes comme l'Arc de Triomphe, mais son poilu n'est pas inconnu. ”
“ A partir du jourDieu a mis l'homme en présence de la femme, le paradis est devenu un enfer. ”
“ A mon avis, les généraux qui meurent à la guerre commettent une faute professionnelle. ”
“ Un peintre a l'âge de ses tableaux ; un poète a l'âge de ses poèmes ; un scénariste a l'âge de ses films. Seuls les imbéciles ont l'âge de leurs artères. ”
“ Un livre posthume est presque toujours une oeuvre que l'on a eu tort de ne pas enterrer avec son auteur. ”
Vivre ! Ca prend du temps et je n'ai pas une minute à moi. ”
“ La guerre justifie l'existence des militaires. En les supprimant. ”
“ La vie : une course contre la mort... Le meilleur ne gagne pas. ”
“ Ce n'est pas que l'argent n'ait pas d'odeur, c'est que l'homme n'a pas d'odorat. ”
“ La démocratie, c'est quand on sonne chez vous à six heures du matin... et que c'est le laitier ! ”
“ Le coeur sur la main quand il faut, et la main sur la figure quand c'est nécessaire ! ”
“ Le Christ n'a jamais dit : " Aimez-vous les uns les autres ". C'est une coquille. Il a dit " Armez-vous les uns les autres ". Il a d'ailleurs été compris. ”
“ Le mensonge, est, comme le tabac et les allumettes, monopole d'Etat. ”
“ En trayant sans cesse la vache à lait, on tue la poule aux oeufs d'or. ”
“ Du banc des ministres au ban de la société, il n'y a que l'espace d'un faux pas. ”
“ La guerre, le seul divertissement des rois où les peuples aient leur part. ”
“ Les femmes trompent généralement leurs maris avec d'autres maris. Les adultères ont ainsi quelque chose de conjugal, d'honorable, de légal qui mérite la considération générale. ”
“ Les cimetières sont pleins de gens arrivés. ”
“ Le capitalisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme ; et le marxisme, c'est le contraire. ”
“ Si vous arrivez en avance à un rendez-vous, vous êtes un anxieux ; si vous arrivez en retard, vous êtes un agressif ; si vous arrivez à l'heure, vous êtes obsédé ; si vous ne venez pas, vous êtes un " demeuré ". ”
“ En France, le ridicule ne tue pas. On en vit. ”
“ La liberté est une peau de chagrin qui rétrécit au lavage de cerveau. ”
“ Tout métier qui ne fait pas oublier le travail est un esclavage. ”
“ Quand une femme dit la vérité, c'est pour déguiser un mensonge. ”
“ Le travail est un trésor. Le travail des autres, cela va de soi. ”
“ Qui nierait que le cinéma sonore nous a fait découvrir le silence ? Le silence est la plus belle conquête du parlant. ”
“ Comme elles n'ont pas de tête, les femmes ne peuvent pas la perdre. ”
“ Mieux vaut toucher de l'argent que du bois, car l'argent conjure plus sûrement le mauvais sort que le bois. ”
“ On ne fait pas de bonne littérature avec de bons sentiments. Ainsi la Bible, quel chef-d'oeuvre ! ”
“ Une excellente maîtresse, c'est une épouse manquée... Mais une bonne épouse n'est qu'une maîtresse ratée ! ”
“ Les femmes sont décevantes. Ce sont des jouets dont on se lasse et qui, à l'inverse des autres jouets qui se laissent si gentiment casser, vous brisent. ”
Pourquoi le public va-t-il à un spectacle plutôt qu'à un autre ? Parce qu'il suit la foule ! ”
“ Un sexagénaire, c'est un homme qui se souvient encore du temps où l'on dansait avec ses pieds. ”
“ La révolution, c'est toujours la même chose, on choisit de couper la tête à un roi qui n'en avait pas. ”
“ Tu ferais un excellent critique. Tu parles fort bien de ce que tu connais mal... ”
“ Les femmes sont généralement stupides. Quand on dit d'une femme qu'elle est très intelligente, c'est parce que son intelligence correspond à celle d'un homme médiocre. ”
“ On ne brûle bien les planches que si on a le feu sacré. ”
“ Ce sont toujours les gens qui manquent de vocabulaire qui se mêlent de pratiquer le bavardage. ”
“ Pour nous, un poète est un monsieur qui s'efforce de saisir l'eau par poignées. C'est seulement quand il y parvient que le monsieur est un poète. ”
“ Par terre on se dispute, mais au lit on s'explique. Et sur l'oreiller, on se comprend ! ”
“ Vous avez déjà lu le Larousse ? C'est un recueil de noms célèbres complètement inconnus. ”
Retenez bien ce nom, vous n'en entendrez plus jamais parler... ”
“ Je ne suis pas sceptique. Je ne crois à rien, mais j'y crois fermement... ”
“ Les jeunes filles tiennent à l'estime de ceux qu'elles aiment. Après. ”
“ Les révolutions n'ont pas besoin de justification puisqu'elles sont les coups de foudre de la justice. ”
“ Si l'homme avait ce qu'il mérite, il vivrait dans un extrême dénuement. ”
“ Il est plus facile de faire acquitter un coupable qu'un innocent, c'est bien connu. ”
“ Nous n'avons qu'une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté... ”
“ Un bon escroc est un farceur ironique qui se joue de la distraction, de l'impertinence, de la naïveté ou de la nervosité de ses contemporains. ”
“ La liberté est un os qu'on jette au peuple-attrape !-pour qu'il s'y casse les dents... ”
“ Lorsque la mort est là, à quelques secondes de nous, le plus dur est fait : on a vécu. Le reste est formalité... ”
“ Entre la honte et l'honneur, il n'y a de différent que la dernière syllabe... ”
“ Le verbe désarmer ne se conjugue qu'au futur ou qu'au conditionnel. ”
“ La jeunesse est un sport que l'on peut-que dis-je : que l'on doit pratiquer toute sa vie. ”
“ Je n'ai qu'un conseil à vous donner : celui de devenir quelqu'un... Seulement, voilà : qui ?... ”
“ Personne n'est heureux tout le temps. Ce n'est pas joli d'être gourmand... après, on a mal au coeur. ”
“ Le bonheur, ce sont les idées qu'on se fait... ”
“ Je vous donne un chagrin d'amour. C'est très intéressant, un chagrin d'amour. Pendant que vous souffrirez, vous ne vous ennuierez pas... ”
“ On ne vit que d'illusions. Les apparences sont infiniment plus savoureuses que les réalités. ”
“ Il faut vivre pour rêver et non pas rêver pour vivre. ”
Fermer les yeux... c'est une manière comme une autre de tirer les rideaux. ”
“ - La chance, c'est pas une question de veine. Il faut vouloir... ”
“ Si l'on ne souffrait pas de temps en temps, le bonheur ne serait plus supportable. ”
“ Un baiser n'engage à rien... Et puis, quand on n'a pas de fortune, il faut savoir verser un acompte ! ”
Soyez donc fleur bleue... Vous vous faites cueillir ! ”
Faire l'amour, c'est faire la liberté. Aimer, c'est la perdre... ”
“ Ce n'est pas que la vie soit courte, c'est que le temps passe vite... ”
“ Les souvenirs ? Des verres vides. On ne sait plus ce qu'ils contenaient, ni si on a bu avec plaisir ou dégoût, mais on est quand même soûl... ”
“ Je viens d'un pays ensoleillé où l'on ne se réveille que pour se reposer d'avoir dormi... ”
“ La mort, je l'ai vu de près... Eh bien, elle ne gagne pas à être connue ! Elle a une sale tête de mort ! ”
“ Quand on abuse de sa force, on est un lâche. ”
“ L'envieux convoite ce que possède son voisin. Le jaloux, lui, envie ce qu'il possède, ce que, depuis longtemps, il a obtenu. ”
“ Si l'on savait, avant, qui l'on épouse, tout le monde serait célibataire ! ”
“ - Le meilleur moyen de mentir est encore de se taire.-Oh, le silence trompe aussi son monde... ”
“ Une bonne colère vaut mieux qu'une bonne douche. La douche fatigue, la colère apaise... ”
“ Les prostituées sont des femmes du monde à l'état brut. ”
“ Les femmes sont des jouets dont on se lasse et qui, à l'inverse des autres jouets qui se laissent si gentiment casser, vous brisent. ”
Ah, si j'étais un homme, vous respecteriez la femme que je suis ! ”
“ - T'enlèves ta chemise... On te donne une robe... c'est tout bénéfice ! ”
“ Quarante ans... l'âge où les cheveux deviennent gris et où l'on commence enfin à ne plus prendre les femmes au sérieux. ”
“ L'amitié entre un homme et une femme, ça n'a pas cours, c'est de la fausse monnaie ! ”
“ Les affaires de coeur et le vin, cela va bien ensemble... Qui vide son verre, vide son coeur. ”
“ Les amis... faut les prendre tout petits ! Trop grands, c'est trop tard ! ”
“ Il ne faut pas peindre ce qu'on voit, il faut peindre ce qu'on sent. La ligne du dessin doit toujours être un peu la ligne du coeur... prolongée. ”
“ La liberté, c'est un peu comme l'argent. Il ne suffit pas d'être riche pour savoir dépenser. ”