Citations de Geneviève Bersihand

“ La petite fille a grandi en effet. Elle ne regarde plus son père avec des yeux admiratifs. Il prend un coup de vieux le pauvre homme ; il descend de son piédestal. ”

Ma note : 
Note moyenne : 5/5
“ Le père est un miroir dans lequel la petite fille puis l'adolescente, peut discerner les prémices de la femme qu'elle deviendra. ”

Ma note : 
Note moyenne : 5/5
“ L'amour d'un père pour son enfant est voué dés le départ au renoncement, aux déceptions, cela veut dire que les parents doivent grandir avec leurs enfants, en même temps qu'eux. ”

Ma note : 
Note moyenne : 3.4/5
“ Entre la faiblesse et l'abus d'autorité, la marge est étroite. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Entre père et fille, tout se joue dans une marge étroite : la fille doit séduire son père et, en même temps, elle ne doit pas. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Un père trop proche, trop compréhensif, n'est pas forcément ce qu'il y a de plus rassurant pour une adolescente qui a besoin, même si elle s'y oppose, d'une autorité. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Les hommes découvrent que le bébé n'est pas simplement ce tube digéstif auquel le réduisaient tant d'entre-eux. ”

Ma note : 
Pas de note
“ Dans l'univers confus et moite, chaotique et charnel de l'effusion sentimentale, le père introduit de l'ordre, autrement dit le principe de réalité. ”

Ma note : 
Pas de note
“ S'il faut prendre garde à ne pas tuer ou endommager la sensibilité d'un enfant et son intelligence par une éducation trop rigide, il faut cependant lui fournir une armature qui pourra le maintenir debout et lui permettre d'utiliser sa sensibilité. ”

Ma note : 
Pas de note
Eduquer un enfant consiste d'abord à s'éduquer soi-même. ”

Ma note : 
Pas de note
“ On souffre davantage des déceptions que l'on inflige à ceux qu'on aime que de celles qu'on subit. ”

Ma note : 
Pas de note